10 choses à faire pour aider un entrepreneur

Aider un entrepreneur

A la suite de l’annonce du lancement d’Altoviz, plusieurs personnes m’ont posé cette question aux apparences anodines et pourtant pleine de sens : “Comment puis-je t’aider ?”.

Voici donc 10 idées ou choses à faire pour aider une jeune entreprise et l’entrepreneur qui l’anime.

A noter qu’entrepreneur désigne ici autant une femme qu’un homme et incarne aussi l’équipe toute entière par soucis de simplification.

1 – Dites que vous l’aimez

Que ce soit sur Facebook, LinkedIn, Twitter, Instagram ou TikTok, les mécaniques des différents réseaux sociaux sont assez proches les unes des autres. Les plateformes ayant pour objectif de retenir notre attention pour nous délivrer de la publicité, plus il y a d’intérêt pour un contenu, plus il est mis en avant et plus il est poussé par l’application, plus il a de chances de générer des interactions. Quand cela part en boucle, c’est un phénomène viral, c’est le jackpot.

Suivez-le. C’est l’action la plus simple, un clic à faire une fois, et c’est hyper enrichissant pour vous : vous en apprendrez tellement sur son activité, sur leur quotidien, sur eux. C’est excellent pour renforcer les liens et se préparer au point suivant.

Aimez ses publications. C’est un clic de temps en temps. A chaque fois que vous voyez une photo sur Instagram ou un post sur LinkedIn, cela ne vous prendra pas de temps de cliquer sur le pouce en l’air. Un clin d’œil qui fera tellement plaisir à celui qui s’est donné du mal pour exprimer ses idées publiquement.

Commentez intelligemment. Les “Bisous de tata Monique !” ou “C’est mon copain, il est trop bien” sont assurément fort sympathiques, mais il n’est pas sûr qu’ils viennent transcender le contenu publié. Une approbation sobre ou une question fera parfaitement l’affaire. Simple, basique.

Parlez de lui. Il n’y a pas que l’informatique dans la vie ! Le bouche à oreille, ce réseau social originel, directement d’humain à humain, fonctionne encore très bien et pas seulement pour les commerces de quartier. En fonction du niveau d’influence de “la bouche” et du pouvoir de “l’oreille”, cela peut être très impactant. Alors n’hésitez pas à parler de lui, à vanter les mérites de la personne, de ses compétences et de ses produits.

Ces petites actions du quotidien, simples et gratuites, auront pour effet d’augmenter sa visibilité. Et la visibilité, c’est un problème majeur pour une petite entreprise. Il aura beau avoir du talent ou les meilleurs produits, si personne ne le sait, il n’ira pas loin.

2 – Partagez votre expertise

Il y a assurément un sujet que vous maîtrisez alors pourquoi ne pas lui en faire profiter ?

Un entrepreneur est très rapidement confronté à une multitude de sujets à traiter, très différents les uns des autres. Dans une même journée, il peut avoir à répondre à un questionnaire obligatoire de l’INSEE, à la comptabilisation de frais kilométriques, à trouver les conditions d’embauche d’un stagiaire ou à mesurer l’impact d’une promotion sur les prévisions de trésorerie, tout en assurant une qualité constante de ses services pour ses clients. La veille, il a dû trouver un garage pour réparer son véhicule de société, organiser un petit-déjeuner pour des prospects et trouver une assurance plus abordable pour couvrir la responsabilité civile. C’était encore pire l’avant veille. Il doit donc acquérir très rapidement des connaissances variées pour prendre les bonnes décisions.

Avoir une expertise pour traiter un sujet peut faire la différence entre une bonne journée et une mauvaise, entre le succès et l’échec d’une entreprise. Seulement voilà, il n’est pas évident pour une jeune entreprise d’avoir les moyens de faire appel à un spécialiste. C’est là que vous pouvez entrer en jeu.

Faites-lui part de vos domaines d’expertises et de votre disposition à l’aider sur ces sujets. Il hésitera certainement à faire appel à vous mais il sera rassuré de pouvoir compter sur quelqu’un d’autre que lui-même le moment venu.

3 – Donnez de votre temps et prêtez votre matériel

Si votre expertise ne lui est pas utile tout de suite, peut-être avez-vous des ressources qui lui seraient utiles : du temps ou du matériel.

Je ne connais pas un entrepreneur qui ne manque pas de temps. Ses journées sont longues et chargées. Au grand dam de ses proches, sa notion du week-end est bien mal définie. C’est souvent ce moment calme qu’il utilise pour traiter les sujets administratifs, ses “préférés”. Alors quand il est en rendez-vous sur Paris, coincé dans les bouchons, stressé d’arriver en retard pour récupérer ses enfants ou qu’il est coincé en visioconférence avec des clients, pensant au colis important qu’il doit aller chercher au bureau de poste avant 17h zéro-zéro, vous pouvez peut-être lui venir en aide.

Quant au matériel, son budget limité l’oblige à faire preuve d’une grande créativité ou de s’en passer. Devoir faire plus avec moins, c’est son quotidien. Il manque d’une perceuse pour installer une étagère ou son imprimante vient de tomber en panne un samedi soir. Vous n’avez pas une perceuse ou une imprimante, vous, au fait ?

4 – Ouvrez votre réseau

Vous connaissez du monde. Que ce soit des prospects, des fournisseurs ou des partenaires, un entrepreneur appréciera que vous le mettiez en relation avec eux. Pour vous, c’est deux minutes pour écrire un e-mail d’introduction, passer un coup de fil ou glisser un mot lors d’un rendez-vous. Pour lui, cela peut tout changer. Le succès d’une entreprise tient parfois à une rencontre.

La mode est à la course aux “followers”. Il faudrait en avoir beaucoup pour être crédible. Certains questionnent cette idée et parlent de la qualité du réseau (Moins de personnes mais plus “importantes”). Et si l’on introduisait la notion d’efficacité du réseau ? Faites fonctionner votre réseau. Sinon, il ne sert à rien.

5 – Saluez les lancements

Les lancements sont des étapes importantes dans la vie d’une entreprise. Lancement d’une activité, d’une nouvelle offre ou l’ouverture d’un nouveau marché. A chaque fois, c’est un événement, parfois même une étape décisive pour l’entreprise. L’entrepreneur a travaillé le sujet des mois durant, à peaufiner chaque détail, à résoudre l’avalanche de problèmes qui le séparait de ce moment. Ca y est, il est prêt à se lancer. Joignez-vous à lui !

Il organise un cocktail pour l’occasion ? Un webcast de présentation ? Une porte ouverte ? Inscrivez-vous et allez-y ! Il n’y a rien de pire que d’organiser un événement auquel personne ne vient. Votre simple présence le rassurera lui et ses clients. Si vous connaissez son business, vous pouvez même jouer le rôle d’avocat. Et pourquoi pas l’aider à la mise en oeuvre et à la clôture ? Enfin, s’il ne peut pas vous accueillir par manque de moyens, ne lui en voulez pas, votre inscription lui a montré que vous êtes à ses côtés.

Il fera peut-être un appel général à son réseau pour une opération sur ProductHunt, AppSumo ou un projet de crowdfunding (financement participatif). Vous pouvez y participer. Un vote, un commentaire, voire une souscription, même si elle est symbolique, fera son effet.

6 – Achetez ses produits

Quand on pourrait être tenté de leur demander une faveur, un prix spécial ou un passe-droit, peu de chose vous empêche de faire fonctionner leur commerce en achetant ses produits. Vous passer ce point et le suivant s’il vend des pelleteuses 90t ou du conseil stratégique en crypto-monnaies alternatives sans risque. C’est un peu plus cher qu’ailleurs ? C’est possible, probable même car on trouve toujours moins cher “ailleurs” mais rassurez-moi, vous n’achetez pas qu’un prix, n’est-ce pas ? En plus des qualités intrinsèques de son produit, c’est aussi l’Entreprise avec un grand “E”, ce qu’elle est, ce qu’elle fait, sa mission. Vous achetez local, au moins en partie. C’est un geste amical, plus encore, c’est un acte citoyen.

7 – Offrez leurs produits

C’est une suite logique qui n’est pas sans conséquence : en offrant ses produits à des proches vous allez démultiplier votre impact. Non seulement vous leur faites plaisir mais en plus, ils diffuseront certainement la bonne parole à leur tour, deviendront peut-être clients voir ambassadeurs.

8 – Partagez votre avis

Si vous avez utilisé ses produits et services, vous êtes alors à même de dire ce que vous en pensez. Ce n’était pas terrible ou pas à votre goût ? Parlez-en à l’entrepreneur directement. Comme disent les américains : “Feedback is a gift”. Un retour sur votre expérience, de l’achat à l’utilisation, lui sera précieux. Si vous êtes ravi, foncez laisser un avis sur son site, Google My Business, Pages Jaunes ou autres sites spécialisés dans les avis vérifiés.

9 – Ecrivez un article

Impossible, pas pour vous, et de toute façon, personne ne le lira, n’est-ce pas ? Vous êtes pourtant en train d’en lire un, écrit avec plus de bonne volonté que de réel talent littéraire, c’est donc que cela peut fonctionner. Un article écrit, cela procure le même bonheur que de recevoir une carte postale (Mais si, vous vous souvenez, cette photo cartonnée que l’on recevait par la poste) pour l’entrepreneur cité et surtout, cela représente un véritable coup de pouce pour son business. Ce que vous direz aura plus d’impact que ce qu’il s’évertuera à dire lui-même. Pensez à mettre des liens vers son site pour en augmenter la visibilité. Si vous cherchiez encore une utilité à Facebook, Twitter ou Medium, en voici une toute trouvée.

10 – Soutenez-le moralement

Ne sous-estimez surtout pas ce point. Un entrepreneur est soumis à une pression quasi constante, 7 jours sur 7, vacances comprises. Avant de se lancer, pendant, après, cela n’a jamais de cesse. Si les difficultés ne viennent pas des clients ou des fournisseurs, ce sera l’administration, son comptable ou ses collaborateurs. Encore faut-il que cela ne vienne pas de lui. Son ascenseur émotionnel oscille brutalement à coup de bonnes et mauvaises nouvelles. Il lui faut un cœur bien accroché et un moral d’acier.

Parfois, il a besoin d’encouragements, de présence et de soutien. Il a besoin de vous.

Et moi, je fais quoi du coup ?

J’essaie d’appliquer les conseils ci-dessus. Je passe du temps sur les réseaux sociaux pour m’informer, “liker” pas mal de contenu et commenter régulièrement. Je voudrais surtout profiter de l’occasion pour illustrer mon propos avec un exemple très concret : je vais mettre en avant trois entrepreneuses à qui j’ai passé une commande avant les fêtes, avec pour double objectif de me faire plaisir et de leur donner un petit coup de pouce. Je les connais et c’est aussi pour cela que j’ai acheté des produits chez elles et pas ailleurs et aussi pour cela que je le partage avec vous aujourd’hui.

Maeva est une ancienne collègue rencontrée chez Microsoft. Elle s’est lancée dans une aventure incroyable. Elle est tombée amoureuse de la Crète pendant ses vacances. A tel point qu’elle a décidé d’y acheter une oliveraie pour en vendre la production sous toutes ses formes : huile, huiles infusées et produits de beauté. Elle me fait voyager sans quitter mon chez moi. Mon bilan carbone en a même le sourire. Je lui ai commandé de huile d’olive bio vierge extra sur https://tinafto.com/ J’en parlerai à mes amis lorsqu’ils la goûteront dans mes préparations.

Sam est ma belle-soeur. Ancienne responsable des achats, elle décide de surfer sur l’engouement pour les jeux de société et les coffrets cadeaux en créant un produit singulier : la Lovebox, une box pour soirées romantiques avec des jeux de son invention. Oui, rien que ça. Voilà de quoi se réchauffer cet hiver sans alourdir sa facture d’énergie. Je lui ai commandé une Lovebox Romance sur https://lovingup.fr/. Je l’offrirai à un couple d’amis, histoire d’agrémenter leurs longues soirées d’hiver.

Sandrine est la femme de Sébastien, mon CTO d’associé. Spécialiste de la création de contenu pour EBP, elle se lance dans une activité d’ambassadrice pour la marque Secrets de miel (bien-être et beauté issue des produits de la ruche). Cela tombe bien, j’adore le miel ! Je lui ai commandé deux produits qui ont éveillé ma curiosité : du miel de mandarinier et du miel d’érable. https://secretsdemiel.com. Je vais le garder pour moi, parce que je suis gourmand !

Et Altoviz dans tout cela ?

Altoviz est par essence au service des entrepreneurs. C’est notre quotidien que de les aider en simplifiant au maximum la gestion de leur activité. Nous essayons de faire bien plus que cela encore.

En cette période de fin d’année, Altoviz a décidé de donner un coup de pouce très concret aux entrepreneurs en offrant 100 abonnements d’un an ! De quoi aider les entrepreneurs à se lancer ou se développer. Pour en profiter, c’est par ici.

A vous de jouer !

Vous rendez vous compte des supers pouvoirs dont vous êtes dotés ? Comme le disait notamment ce cher oncle Ben : “avec un grand pouvoir doit également venir une grande responsabilité” alors faites-en bon usage.

2 réponses

    1. Bonjour Frédéric, Altoviz a travailler sur une offre dédiée pour les TPE et auto-entrepreneurs, à la fois très simple, raffinée et bon marché. Un outil d’aide au suivi des échéances est inclus, avec un système de relances. Quelques exemples : essayez de modifier un document définitif, de personnalisé votre modèle de facture ou de gérer vos règlements avec Stripe. Le mieux, c’est de l’essayer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *